Affaire Barbarin : ce sont les catholiques qu’on assassine…

Affaire Barbarin : ce sont les catholiques qu’on assassine…

Le 09 mars 2019 – Régis Ollivier

© Régis Ollivier

Il ne s’agit pas ici d’occulter les actes commis par un membre de l’Église de France en attente de son procès, pas plus que je ne saurais vouloir minimiser ceux que la Justice a déjà reprochés au Cardinal Barbarin en rendant son verdict.

Je l’ai dit et écrit à moult reprises, aucun jugement n’est assez sévère pour les actes de pédophilie avérés.

En livrant la Cardinal Barbarin à la vindicte populaire, c’est toute la religion catholique que le pouvoir, la justice et les médias veulent assassiner. Cette Église vouée aux gémonies par les dhimmis de la République.

On vous manipule à longueur de journée en jouant sur la corde sensible des Français, à savoir la maltraitante des enfants. Et tout le monde plonge tête première dans ce complot destiné à nous éloigner chaque jour davantage de notre religion.

Je vous livre ici deux billets qui illustreront parfaitement mon état d’esprit à la suite de cette affaire. « Cette lapidation médiatico-judiciaire, au mépris de toutes les règles du droit, est à vomir. »

Le lugubre cardinale Barbarin a fait l’objet en son temps d’un lynchage médiatico-politique en grand que certains ont voulu transformer en lynchage médiatico-politique et judiciaire. Tous les médias à la manœuvre, le Premier ministre de l’époque lui-même sommant l’ecclésiastique « de prendre ses responsabilités » (!!!!) Et le ministère de l’intérieur jouant un rôle assez trouble. Le problème c’est que la France est normalement un État de droit, et que toutes les plaintes déposées, parfois 30 ans plus tard se sont heurtées à la probité du parquet de Lyon qui a appliqué les principes impératifs qui régissent le procès pénal, et font la différence entre un pays civilisé et la république bananière dont semblent rêver certains. Classement sans suite inévitable et parfaitement motivé.

Une réaction au sujet de « Affaire Barbarin : ce sont les catholiques qu’on assassine… »

  1. plus de 149 Eglises de France profanées depuis la 1° janvier 2019
    Pas une indignation, pas un mot dans les média médias.
    MACRON, PHILIPPE, CASTANER ET NUNNEZ sont aux abonnés absents

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :