Dignité et respect pour nos ainés.

Dignité et respect pour nos ainés.

Régis Ollivier – le 01 avril 2019

© Régis Ollivier

21 personnes âgées résidant à la maison de retraite « La Chêneraie » à Lherm, près de Toulouse, auraient été victimes d’une intoxication alimentaire. Le bilan provisoire fait état de cinq morts. Les familles sont en colère.

Une fois encore. Une fois de plus. Une fois de trop, des pensionnaires d’un EHPAD sont décédés à la suite, semble t-il, d’une intoxication alimentaire et ce fait divers tragique me courrouce au plus haut point.

Lorsque nos ainés ne sont pas lourdement martyrisés par l’un quelconque des personnels aidants, ils sont régulièrement les victimes de « dysfonctionnements mortels », telles ces intoxications alimentaires. Il doit être mis un terme à ces maltraitances, toute affaire cessante.

Manque de personnels, manque de soins élémentaires avec « une douche par semaine ». Mais gros budgets pour y entrer et ensuite bouffer de la merde. Tout ceci est scandaleux au regard des profits colossaux qui rentrent dans les poches des groupes dits spécialisés et des actionnaires.

Pour des raisons financières (entendons « pour faire des économies sur le dos des pensionnaires »), les repas ne sont plus préparés au sein même de l’établissement mais auprès d’un organisme sous-traitant. Où? Quand? Comment? Quelles conditions d’hygiène? Sans doute le partenaire moins-disant…

Dans le cas présent, les versions divergent entre le groupe Korian, (le groupe Oméga, qui possédait cet EHPAD a été racheté le 18 février dernier par Korian, le leader européen des maisons de retraite médicalisées) qui affirme que les repas sont préparés sur place et certains membres des familles de victimes qui suggèrent le contraire. Tout ceci n’est pas net.

D’autant que, selon des informations publiées par la presse, je cite : « 13 pensionnaires de l’EHPAD Berthelot à Lyon, qui a ppartient aussi au groupe Korian, sont décédés entre le 23 décembre 2016 et le 5 janvier 2017 suite à une épidémie de grippe. L’IGAS, l’inspection générale des services, avait été saisie à l’époque par la ministre des affaires sociales et de la santé et avait rendu un rapport sévère, pointant de nombreux dysfonctionnements dans l’établissement. Les familles des victimes et des résidents avaient là aussi aussi dénoncé de graves négligences, notamment en matière d’hygiène. »

Trop d’établissements de ce type sont des mouroirs et des pompes à fric. C’est intolérable.

Nos ainés ne méritent pas de tels traitements. Nos ainés méritent dignité et respect.

En savoir plus en suivant ce lien

https://www.ladepeche.fr/2019/04/01/soupcons-dintoxication-alimentaire-dans-une-maison-de-retraite-pres-de-toulouse-quatre-morts,8103196.php

3 réactions au sujet de « Dignité et respect pour nos ainés. »

  1. Mon Colonel,

    Déjà par estime pour vous, je regrette une vulgarité inhabituelle chez vous qui relève plus d’un adjudant de quartier (quand je suis né mon père était adj donc il faut prendre cette expression dans le sens péjoratif qu’est le sien. Père qui au niveau des médailles vous rejoint… Loupée pour un mois la cdg 39-45, loupée la médaille militaire car trop jeune à la première proposition et à la deuxième, il était passé slt. Quant à L’ONM après une première proposition en 1972, il partit avec l’article 5 avant la deuxième. Il reçu enfin la « bleue » dans les réserves en 1986 après avoir dû renoncer à sa nationalité belge pour s’engager en 45 dans l’armée française soit 41 ans plus tôt !) Cette parenthèse fermée mais vous ayant lu, je tenais à vous faire savoir que vous n’étiez pas un cas isolé. Certains « tireurs » du dimanche ont actuellement de beaux « placards » enfin avec un diplômé de « langues O' » nous conviendront que c’est du chinois !) Donc je regrette ce coup de sabre dans l’eau du fait que vos transmissions soient brouillées par ce sabir.
    Je tenais à vous le dire.
    Avec mes respects un ancien medecin sapeurs-pompiers capitaine au long cours faute de savoir coudre…
    Enfin j’ai dit un jour à un politique pour qui j’ai écrit me remerciant pour sa LH : je vois la liberté d’un homme à la virginité du revers de son veston.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :