En France, une classe moyenne sous tension selon l’OCDE

En France, une classe moyenne sous tension selon l’OCDE

Par Grégoire Normand  |  10/04/2019, 21:00  |  La Tribune


Une situation dont nous connaissons les tenants et les aboutissants. L’or gris (Silver Generation) ne vaut plus rien aujourd’hui. //RO

© Tosque Jean-Louis

Explosion des prix des logements, budget sous pression, automatisation. Dans son dernier rapport, l’OCDE brosse un portrait alarmant de la classe moyenne française.

« Déclassés », « catégories sacrifiées », »paupérisation ». Les mots ne manquent pas pour décrire la situation des classes moyennes. Selon le dernier rapport de l’OCDE publié ce mercredi 10 avril, ces catégories dans les pays développés ont perdu du terrain sur les trois dernières décennies. Leur part dans la population totale serait passée de 64% à 61%. 70% des baby-boomers feraient partie de cette catégorie contre 60% pour la génération née après 1980.

« L’influence économique des classes moyennes et leur rôle en tant que ‘centre de gravité économique’ s’est affaibli ».

« Les revenus agrégés de l’ensemble des revenus des classes moyennes étaient quatre fois plus importants que l’ensemble des revenus des catégories aisées il y a trente ans. Aujourd’hui, ce ratio n’est plus que de trois ».

Pour les auteurs du rapport, « dans la zone OCDE, à l’exception de quelques pays, les revenus intermédiaires sont à peine plus élevés aujourd’hui qu’il y a dix ans, progressant de 0.3 % tout juste par an, soit un tiers de moins que le revenu moyen des 10 % les plus aisés ». En parallèle, « le coût des dépenses pour assurer le mode de vie des classes moyennes a augmenté plus vite que l’inflation ».

En France, les classes moyennes suscitent régulièrement des débats et controverses dans le champ politique ou parmi les économistes et sociologues. En 1988, le sociologue Henri Mendras parlait déjà de « moyennisation de la société » entre 1965 et 1985. Trente ans plus tard, le sociologue Louis Chauvel a évoqué dans son essai parfois contesté, « La spirale du déclassement », l’effritement de cette catégorie sociale depuis la fin des « trente glorieuses ».

https://www.latribune.fr/economie/france/en-france-une-classe-moyenne-sous-tension-selon-l-ocde-813806.html#xtor=EPR-2-[l-actu-du-jour]-20190411

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :