Ghosn, Blanquer et Taubira…

Ghosn, Blanquer et Taubira…

Régis Ollivier – Le 17 juin 2019 – Au gré de mes humeurs

© Tosque Jean-Louis

Deux sujets ont retenu mon attention ce matin : l’affaire Carlos Ghosn et l’Education nationale avec Jean-Michel Blanquer et, très accessoirement Christiane Taubira.

Dans l’affaire Carlos Ghosn, à part Carole qui, en tant qu’épouse, en appelle désormais au président Trump, rien que ça, pour soutenir son mari, présumé innocent (sic) afin de lui garantir un «procès équitable» au Japon, plus personne en France ne s’intéresse au sort de l’ex-PDG de Renault-Nissan tombé de Charybde en Scylla. Plus personne pour le soutenir depuis que de nouvelles preuves de manipulations financières sont venues pourrir sa ligne de défense en France. Et surtout pas les médias qui, à l’instar de leur comportement ignoble à l’égard du jeune chanteur transgenre de l’Eurovision, Bilal Hassani, le jette dans les poubelles de l’histoire. Alors, je ne vais pas pleurer sur le sort de Ghosn, il ne fallait pas mettre les doigts dans le pot de confiture. Grandeur et décadence.

A propos de Jean-Michel Blanquer, ci-devant ministre de l’Education nationale, je dois avouer qu’avec lui, je suis allé d’illusions en désillusions. Un peu comme avec Le Drian. J’avais fondé quelques espoirs en lui mais finalement, il est En Marche, comme tous les autres membres de cette secte macronienne. Là aussi, on tombe de Charybde en Scylla et ça dure depuis des décennies. Le mammouth est toujours aussi gros et nul. On nous bassine en nous donnant des sondages qui suggèrent que nos enfants sont des cancres illétrés. Mais moi je me demande qui des élèves ou des enseignants sont les plus nuls. Si les enseignants sont nuls, les élèves le sont également. Et je ne parle pas des chances pour la France, tous voués à devenir médecins, architectes etc… Pour ceux-là, je ne me fais pas de souci. Une chose me rassure cependant : je me dis que cette situation aurait pu être bien pire encore si au lieu d’avoir Christiane Taubira Garde des Sceaux, elle avait été à l’Education nationale. Aujourd’hui, nos enfants apprendraient tous le créole avec un drapeau indépendantiste à la main.

3 réactions au sujet de « Ghosn, Blanquer et Taubira… »

  1. Pour ce qui est de C Taubira, il vaut mieux le prendre comme vous, mais entre nous l’EN a échappé à un gros désastre qd même, celui de l’embrigadement total à gauche, déjà que c’est presque fait! Quant à se demander qui est le plus nul, des profs ou des élèves, il ne faut pas s’étonner du niveau des élèves quand on voit la formation des maîtres et professeurs qui semble réduite à sa plus simple expression, soit proche du zéro. Et en plus quand on voit entrer dans les programmes toutes les notions nouvelles comme le réchauffement climatique, les orientations sexuelles, j’en passe et des meilleures! L’EN est tombée bien bas et malheureusement je crois qu’elle va ramper encore longtemps au fond du marigot!!!

  2. Les pédadingos ont pourri l »E.N depuis 40 ans. Personne ne peut ratrapper ce retard sans compter que je suis maintenant persuadée que cette entreprise d’abrutissement des masses est délibérée.

  3. Autre chose: on voit beaucoup trop souvent des rangs d’élèves de primaire se balader pour aller « apprendre leur ville » et autres inepties. Ce serait bien plus utile de leur apprendre le français! Il faut voir comment les heures de français se sont réduites au fil des années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :