L’ennemi est à l’intérieur

L’ennemi est à l’intérieur

Régis Chamagne – Le 21 mars 2019

© Tosque Jean-Louis

En faisant entrer l’armée aux côtés de la police, dans sa politique de violence à l’égard du mouvement des Gilets Jaunes, Macron insinuerait-il que le peuple est l’ennemi de la nation ?

La police et l’armée

Toute nation est normalement dotée de forces de l’ordre – force à la loi – qui assurent la sécurité intérieure et d’une armée qui assure la sécurité face à de possibles agressions venant de l’extérieur.

Les missions des forces de l’ordre, police et gendarmerie nationales, sont de protéger les citoyens et les institutions, de garantir la paix intérieure. D’ailleurs, il fut un temps où les policiers se nommaient eux-mêmes gardiens de la paix.

La première mission de l’armée est d’assurer la souveraineté de l’espace national contre d’éventuels agresseurs : souveraineté du territoire, souveraineté de l’espace maritime et souveraineté de l’espace aérien. En aucune manière l’armée ne doit être employée à l’encontre du peuple, sauf à considérer ce dernier comme l’ennemi de la nation. Les pays qui l’ont fait en certaines époques ou qui le font actuellement doivent être classés dans la catégorie des régimes autoritaires ou des dictatures.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :