Passer 7 heures aux urgences pour comprendre ce qu’est l’invasion migratoire à tes frais! Par Alice Lam

Passer 7 heures aux urgences pour comprendre ce qu’est l’invasion migratoire à tes frais! Par Alice Lam

Le 29 avril 2019 – Partagé par Gérard Brazon – Au gré de mes humeurs

© Tosque Jean-Louis

Un mardi d’avril, aux urgences d’un hôpital francilien, à la réputation mitigée. Il accueille depuis longtemps toute la populace, celle qui peuple et repeuple cette banlieue où les Français sont à l’abandon, où la faune à deux pattes venue du monde entier se concentre et qui, lorsqu’elle a un pet de travers, se précipite aux urgences comme dans un dispensaire de brousse, pour une prise en charge qu’elle sait de qualité et gratuite.

C’est dans ce même hôpital que, il y a quelques années, un ami partageait sa chambre avec un jeune Africain musulman, qui se laissait servir ses plateaux-repas sans jamais y toucher ; chaque jour aussi, il étalait une serviette de toilette par terre pour faire sa prière dans la chambre.

À l’accueil des urgences, derrière des vitres qu’on peut imaginer pare-balles, s’affairent deux employés peu souriants mais aimables ; à leur guichet défilent les bâchées, les torchonnées, toujours escortées de leur barbu et de leur progéniture, et tout ce petit monde geignant et souffreteux s’installe dans la salle d’attente. Parfois, comme ce jour-là, la police amène un jeune Africain blessé et menotté car en garde à vue, qui restera sous surveillance rapprochée toute la durée de sa prise en charge. Un autre – celui de la photo – le froc à moitié baissé, visiblement mal en point, opte pour un repos allongé, sans se soucier de monopoliser quatre chaises qui auraient pu être utiles à d’autres, sous lesquelles il a stocké tout son bardas malodorant. Il dormira longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :