QI et petites roulettes : les trottinettes électriques rendent-elles con ?

QI et petites roulettes : les trottinettes électriques rendent-elles con ?

Avec Hugues Serraf – Le 07 avril 2019 – Atlantico

Une réflexion que je ne suis pas loin de rejoindre. Des incivilités supplémentaires et des cons en plus sur nos trottoirs, entre déjections et piétons. //RO

© Tosque Jean-Louis

La trottinette électrique en libre accès est-elle une magnifique invention tombée entre les mains de primates ou plutôt la toute dernière création du diable ?

J’en suis déjà à mon troisième changement d’avis sur la trottinette électrique en libre accès mais je ne suis pas encore certain d’en être au bout de ma réflexion.

D’abord, j’ai commencé par les trouver complètement débiles, ces adultes qui se rendaient au boulot perchés sur le cadeau de Noël de leurs rejetons. Et pourquoi pas en petite voiture à pédales ? Ou même en boule sauteuse ? Non, vraiment, moi-même, je ne me voyais vraiment pas troquer mon Décathlon vingt-quatre vitesses à freins à disques de grande personne pour un mode de transport aussi grotesque.

Puis, parce qu’il n’y a que les imbéciles qui n’acceptent pas de voir le réel chambouler leurs préjugés, j’en suis venu à me dire qu’il n’avait pas que de mauvais côtés, ce machin-là. Il ne prend pas beaucoup de place parce qu’il est tout petit, il ne pollue pas parce qu’il est électrique (du moins tant qu’on n’a pas besoin de recycler sa batterie), il est conçu pour être partagé, ce qui permet d’en réduire le nombre et d’en optimiser l’utilisation et, surtout, il permet d’éliminer au moins une partie des trajets en bagnole de ces urbains qui ne savent plus faire 500 mètres à pied.

https://www.atlantico.fr/rdv/3569909/qi-et-petites-roulettes–les-trottinettes-electriques-rendent-elles-con-?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :